fr fr

Publicité comparative et dénigrement en publicité

Dernière modification : dimanche 22 février 2009

Après Optic Visual,dont la cour de cassation avait relevé le caractère non dénigrant pour Alain Afflelou, après Orangina sans sucre, c’’est au tour de Cristaline de susciter des réserves pour une campagne de publicité la comparant (en mieux) à l’eau du Robinet.

Cristaline, sans chlore ni sulfates
A la demande du BVP qui a adressé un "avis de cessation de diffusion", plusieurs afficheurs ont décidé de mettre fin à une campagne en faveur de l’eau Cristaline, sans plomb ni nitrate, dont le visuel ci contre est l’un des moins polémiques.

Sur une autre affiche montrant une cuvette de WC, Cristaline recommande : « je ne bois pas l’eau que j’utilise » .

Un visuel assez proche de celui qu’avait retenu Optic Visual, dont la Cour de Cassation avait étonnament constaté le caractère ... non dénigrant.

JPEG - 34.6 ko
WC Cristaline
Cristaline et dénigrement - 2

De là à en déduire une divergeance de vue entre le BVP et la Cour de Cassation, il n’y a qu’un pas qu’il ne faudrait pas nécessairement franchir, car l’eau du robinet est ici clairement citée, et tous les fournisseurs d’eau potable sont donc visés.

JPEG - 17.9 ko
deuxieme paire
"quand on vous offre une seconde paire de lunette, êtes vous sur de la qualité des verres"

L’explication d’une telle agressivité pourrait se trouver dans les attaques auxquelles la marque se trouve confrontée pour être associée à une eau de source, point sur lequel nous ne nous prononcerons pas.

Rappelons pour finir que les "avis de cessation" du BVP n’ont aucun caractère obligatoire ou coercitif.

Mentions légales du site du Cabinet d'avocat Gilles buis.