fr fr

"Malbouffe", et publicité alimentaire : les décrets sont parus

Dernière modification : dimanche 22 février 2009

Un décret et un arrêté du 27 février précisent les messages et mentions sanitaires pour la publicité et promotions en faveur des aliments et boissons "trop gras, trop sucrés ou trop salés"
Taxe ou mention, à vous de choisir...

Désormais, les annonceurs qui voudront économiser 1,5 % de leur buget publicitaire devront compléter leurs publicités par une des mentions :

- « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour »,

- « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière »,

- « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »

- « Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas »
Les enfants pourront être tutoyés, mais uniquement dans les programmes qui leurs sont réservé !

Les messages publicitaires ou promotionnels pour les préparations à base de céréales et les aliments pour bébé bénéficieront d’un message d’information particulier :
- « Apprenez à votre enfant à ne pas grignoter entre les repas »
- « Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant »

et si ils sont à base de lait :
« En plus du lait, l’eau est la seule boisson indispensable » et « Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant »

Si vous trouvez le texte indigeste, il est possible d’augmenter votre budget publicitaire de 1.5 % et versant une taxe.
Mais de l’ensemble du budget concerné...

Mentions légales du site du Cabinet d'avocat Gilles buis.